Jean Proal

Une amitié créatrice par Vanessa Krolikowski

Reliure de Vanessa Krolikowski.

Une amitié créatrice

Reliure de Vanessa Krolikowski

Je me suis inspirée des lithographies de Hans Hartung et des gravures sur bois de Anna-Eva Bergman. Le côté très graphique m’a donné envie de m’amuser avec les dessins du bois comme le faisait Anna-Eva et qui pouvait aussi rappeler certaines lithographies striées de Hans Hartung. Après avoir trouvé la planche j’ai essayé des impressions sur plusieurs papiers avant de choisir un japon un peu fin et de découvrir toute la richesse de sa transparence. Plusieurs impressions du bois ont été nécessaires pour obtenir les effets voulus et après séchage je les ai découpées en suivant les traits du bois et collées sur les impressions sur papier coloré en faisant un léger décalage.
Ensuite, j’ai assemblé mes différents morceaux avec le dos en cuir bordeaux et emboité le bradel. Il ne restait plus qu’à titrer. J’ai un film dont la couleur est la même que celle du cuir et j’ai cherché comment placer le texte du titre « Jean Proal, Anna-Eva Bergman, Hans Hartung, une amitié créatrice » sur le plat avant en les calant dans les jeux des rayures du bois. J’ai aussi choisi de faire le parallèle sur le plat arrière avec les initiales des artistes (utilisées pour un autre livre édité à l’occasion de l’exposition) et mettre l’accent sur l’amitié sincère qui les unissait en laissant seulement « une amitié » terminer la composition. Des touches de rouges ont aussi été rajoutées dans les traits du bois pour compléter l’harmonie ainsi que les initiales en blanc sur le dos pour qu’il ne soit pas nu et rehausser le blanc du papier.
Vanessa KROLIKOWSKI

une_amitie_creatrice_de_jean_proal-vanessa_krolikowski

http://vwww.librarii.org/

Genèse

À l’occasion de notre exposition en 2013, durant 2 mois, à la Maison des métiers du livre Jean Proal, Anna-Eva Bergman, Hans Hartung – une amitié créatrice, il semblait judicieux d’offrir notre catalogue éponyme, à Vanessa Krolikowski, travaillant aussi à Forcalquier, en lui proposant de lui créer une reliure. Ce fut un bel échange et nous l’avons exposé tout au long de ces 2 mois et souvent lors des rencontres de l’AAJP…