Jean Proal

Les amitiés littéraires d’André Beucler

Du 3 MARS au 11 AVRIL 2015. L’association André Beucler organise une série d’expositions sur le thème des Amitiés littéraires d’André Beucler, dans une dizain...

Les amitiés littéraires d’André Beucler

Du 3 mars au 11 avril 2015

André Beucler & Jean Proal

L’association André Beucler organise une série d’expositions sur le thème des Amitiés littéraires d’André Beucler, dans une dizaine de bibliothèques municipales du Pays de Montbéliard (Territoire de Belfort).

Affiche du film Bagarres réalisé par Henri CalefDans le cadre de ces rencontres littéraires, Anne-Marie Vidal interviendra à Arbouans, le vendredi 6 mars à 19 heures, pour évoquer Jean Proal et la relation nouée entre Beucler et Proal à l’occasion de l’adaptation de Bagarres au cinéma, film d’Henri Calef de 1948.

NB : Nous l’avons déjà évoqué (notamment en novembre dans la dernière Lettre aux adhérents) même si ces rencontres ont lieu assez loin, notre soutien aux Amis de Beucler si présents à l’AAJP est important.

Contactez-nous si vous souhaitez et pouvez vous y rendre…

Télécharger le programme…

9 EXPOSITIONS

Dès la publication de son premier ouvrage La Ville anonyme en 1925, André Beucler est reconnu par ses pairs et admis dans la République des Lettres. Il rencontre aux éditions Gallimard et dans les cénacles littéraires les plus grands écrivains de sa génération et quelques aînés avec lesquels il noue de solides amitiés.

L’association André Beucler souhaite faire perdurer ces amitiés avec les associations des amis de ces auteurs.

Ce projet a reçu un accueil favorable des bibliothèques du Pays de Montbéliard dont le réseau informel est également lié par l’amitié.

QUI ET OÙ ?

Ainsi est né le projet de présenter simultanément André Beucler et neuf de ses amis dans neuf lieux.

Il sera donc possible de voir du 3 mars au 11 avril 2015 :

Une exposition sur André Beucler et la présentation générale de toutes les expositions dans le hall du siège de Pays de Montbéliard Agglomération.

jean-cocteauJean Cocteau  à la Médiathèque d’Audincourt.
À l’instigation de Gaston Gallimard – qui a publié son premier roman Ville anonyme au printemps de 1925 – André Beucler se rend à Villefranche-sur-Mer en 1926 pour rencontrer Jean Cocteau : il doit lui demander un portrait destiné à illustrer la nouvelle Jacquot et l’oncle de Marseille. C’est là que naît leur amitié.

jean-giraudouxJean Giraudoux  à la Médiathèque d’Audincourt.
C’est sur la recommandation de Marie Laurencin qu’André Beucler rencontre Jean Giraudoux, alors chargé du règlement des affaires turques au Quai d’Orsay, à propos de la situation de son père, ancien professeur de français à Saint-Pétersbourg. Ils continueront de se voir régulièrement, et notamment au Haut Commissariat à l’Information, où Beucler est nommé chargé de mission par Giraudoux. Par la suite, l’auteur de Gueule d’amour racontera maintes fois à la radio, écrira, les souvenirs de ses moments privilégiés partagés avec le dramaturge.

pierre-bostPierre Bost (Les correspondances d’André Beucler) à la Mairie de Bondeval.
Pierre Bost fait partie de la même génération d’écrivains qu’André Beucler. Dans les années 20, ils participent au club informel Des moins de 30 ans, constitué de jeunes écrivains, peintres, journalistes, musiciens… Leurs deux couples resteront très proches durant toute leur vie. Écrivain et journaliste, Pierre Bost est aussi scénariste de nombreux films comme L’Horloger de Saint-Paul et Le Juge et l’Assassin, de Bertrand Tavernier.

mac-orlanPierre Mac Orlan  à la médiathèque de Grandvillars.
À la fin des années 1920, André Beucler dirige la collection Les Rois du jour aux Éditions Gallimard, dont l’objet est de faire écrire par des « plumes » des ouvrages sur des entreprises ou marques de prestige.
Il charge Pierre Mac Orlan d’un livre sur les magasins du Printemps.

leon_paul-fargueLéon-Paul Fargue à la Médiathèque de Mandeure.
Le jour où il vient déposer son premier manuscrit, dans le bureau de Gaston Gallimard André Beucler tombe sur Léon-Paul Fargue : les deux hommes s’entendent immédiatement. Désormais complices, ils flâneront dans Paris pendant 20 ans.
Beucler écrira deux livres, de nombreux articles et des hommages radiophoniques sur « le piéton de Paris ».

saint-exuperyAntoine de Saint-Exupéry à la Médiathèque de Montbéliard.
André Beucler fait la connaissance de Saint-Exupéry en 1931 lorsque celui-ci le sollicite pour une préface à son premier livre : Courrier sud.
Malgré des caractères bien différents, une admiration mutuelle permettra aux deux auteurs de garder une solide amitié.

jean_proal©HartungJean Proal à la Médiathèque d’Arbouans.
L’adaptation par André Beucler du livre de Jean Proal Bagarres au cinéma pour le film d’Henri Calef est l’occasion qui rapproche les deux écrivains.
Cette collaboration entre l’auteur, le réalisateur et le scénariste fut l’objet d’âpres discussions.
Il en reste un très beau film avec Maria Casarès tiré d’un roman à l’écriture poignante.

jean-prevostJean Prévost à la Médiathèque de Valentigney.
André Beucler et Jean Prévost collaborent aux mêmes journaux, font partie des mêmes bandes, fréquentent les mêmes lieux, partagent une même culture.
Sur ces affinités prend et se développe leur amitié.

Blaise Cendrars à la médiathèque de Blamont.
blaise_cendrarsLa langue russe, la fréquentation du transsibérien et le goût des voyages, la connaissance de la guerre sur le front… autant de points communs qui ont contribué à rapprocher ces deux figures.

LES INTERVENANTS

Claude Leroy – jeudi 19 mars à 20h00
Professeur émérite de l’Université de Nanterre Directeur de l’édition des œuvres autobiographiques de Blaise Cendrars dans la Bibliothèque de la Pléiade – Gallimard, interviendra à la médiathèque de Blamont.

Emmanuel Bluteau – vendredi 13 mars à 20h00
Journaliste, professeur et éditeur (éditions de la Thébaïde) secrétaire de l’Association des Amis de Jean Prévost interviendra à la médiathèque de Valentigney.

Pierre Loubier – date à confirmer…
Professeur de littérature française à l’Université de Poitiers, secrétaire fondateur de la Société des lecteurs de Léon-Paul Fargue avec Barbara Pascarel (Présidente) interviendra à la médiathèque de Mandeure.

Annie Besnard – date à confirmer…
Secrétaire de l’Académie Giraudoux interviendra à Audincourt.

Anne-Marie Vidal – vendredi 6 mars à 19h00
Professeur de philosophie, Présidente de l’association Jean Proal interviendra à Arbouans.

Les médiathèques présenteront également des rencontres avec des élèves, des lectures, des visites commentées.
Le cinéma de Montbéliard Le Colisée présentera, pendant cette période, des films en relation avec les auteurs exposés.

CARTE DES LIEUX

Carte-des-lieux

ANDRÉ BEUCLER ET LA MAISON DE BONDEVAL

Bond-03-68En 1898, naissait André Beucler à Saint-Pétersbourg. Son père était parti vers 1890 enseigner le français en Russie où il avait épousé Maria Souvorkova.
En 1900, il fit construire une maison à Bondeval (Doubs) dont la famille était originaire depuis le XVIe siècle et où se retrouvaient, en été, parents, enfants, oncles et cousines. Dès l’âge de 12 ans, André fut interne aux lycées de Belfort puis de Besançon où il fit toutes ses études.
Démobilisé en 1920, après un an de guerre sur le front et trois ans de service militaire, il s’installe à Paris et vit de petits boulots. En 1925, les éditions Gallimard édite son premier livre : La Ville anonyme.
André Beucler lie immédiatement de solides amitiés avec de nombreux écrivains. Pendant des années, il reviendra à Bondeval écrire ses romans, comme Gueule d’Amour dont l’action se situe en partie entre Montbéliard et Bondeval et il recevra plusieurs de ses amis dont Léon-Paul Fargue et Pierre Bost.
Pendant la deuxième guerre mondiale, la maison fut occupée par l’armée allemande et saccagée, et les archives d’André Beucler qui s’y trouvaient, furent détruites. Par la suite, la maison fut vendue à un membre de la famille Peugeot puis revendue à Daniel et Jocelyne Mognetti qui l’occupent actuellement.

LE SENTIER ANDRÉ BEUCLER

panneauL’association André Beucler a demandé à la ville de Valentigney, voisine de Bondeval de dénommer un sentier André Beucler et de le baliser pour en faire une promenade littéraire, à portée de vue de la maison. En effet, dans le roman Gueule d’Amour le trajet emprunté par le héros entre la sous-préfecture et sa maison passe par ce sentier.
Au début du XXe siècle, ce sentier permettait aux ouvriers de Bondeval d’aller travailler dans les usines de Valentigney (Peugeot, Japy,…). Aujourd’hui, ce parcours a été aménagé en forme de boucle de deux kilomètres et demi, et comporte trois accès. Il longe le cimetière de Bondeval où sont enterrés le père, la mère, le grand père et la grand-mère paternels d’André Beucler. (Lui repose à Cannes avec son épouse Natacha).
Il fut inauguré en 2006, par les deux municipalités. Les trois accès furent balisées en 2013, et l’ensemble de la promenade en 2015. Quinze panonceaux présentent la vie et l’œuvre d’André Beucler et quinze panonceaux sensibilisent à la flore et la faune. Ces derniers ont été préparés, en collaboration avec l’association André Beucler, par les enfants et les animateurs des Francas. L’ensemble des panonceaux comporte des codes barres lisibles à partir de smartphone afin d’obtenir des informations complémentaires. Toutefois des animations sous forme de lecture et de musique restent organisées une ou deux fois par an, notamment pour les Journées du Patrimoine.

Télécharger le programme…